La veste d’inspiration Chanel: montage du corps de la veste

Dans ce troisième chapitre consacré à la veste en tweed, nous allons enfin commencer à coudre quelques pièces ensemble. Pour rappel, le chapitre 1 c’est: La veste d’inspiration Chanel: préparatifs , le chapitre 2: La veste d’inspiration Chanel: premiers pas

Avant cela, il nous reste une étape essentielle: le quiliting

1) Le quiliting

Cette étape est vraiment différente d’un montage classique. Au lieu de construire la veste et la doublure indépendamment puis de les assembler à la fin du montage comme d’habitude, ici, nous réunissons le tissu principal et la doublure de chaque pièce avant de coudre les pièces ensembles.

Comme expliqué dans le chapitre précédent, nous avons construit les différentes parties du corps de la veste dans des rectangles de tissu. Nous obtenons des pièces comme ci-dessous:

20180806_174325

Nous allons recouvrir le dos des pièces par des rectangles de doublure. Ces rectangles doivent dépasser les lignes de couture d’au moins 1,5 à 2 cm.

20180811_093957

Nous allons devoir déterminer l’emplacement des lignes de quiting. Pour cela, observons la doublure d’une veste Chanel (les images proviennent d’un article de Threads magazine de Novembre 2016 rédigé par Claire B. Shaeffer).

doublure threads magazine

Les lignes de quilting sont régulières. Dans cet exemple, elles sont espacées de 2 inches 1/8, c’est à dire d’un peu plus de 5 cm.

Les lignes de quiliting, pour être les plus discrètes possibles, doivent suivre les lignes du tissu principal sur l’endroit de la veste.

Revenons à notre patron. Plaçons le sur l’endroit du tissu et observons le motif du tissu. Essayons maintenant de déterminer des lignes harmonieuses et reportons les sur le patrons. Pour mon dos, voici ce que j’obtiens (les lignes en bleu, pas celles en noir):

20180810_183610

Aucune des lignes de quilting ne doit être à moins de 2,5 cm d’un bord. Si c’est possible, repecter 5 cm de distance avec le bord de la pièce.

Pour ne pas créer de plis lors de la couture, nous allons fixer la doublure sur le tissu principal par un point de bâti horizontal. Nous allons ensuite bâtir la ligne de quilting par un point de bâti normal (lignes en rouge).Nous coudrons à la machine les lignes de quilting avec un point droit de longueur 3 mm. Je vous conseille de choisir un fil en soie pour toutes ces étapes pour ne pas endommager le tissu de la doublure.

20180810_17491920180810_174944

Une fois que la ligne de quilting est cousue, penser à enlever tous les fils de bâtis.

Faire de même avec toutes les pièces du corps de la veste.

2) Assemblage des différentes pièces du corps

Nous allons enfin commencer à coudre différentes pièces ensemble et voir un début de veste se profiler.

Nous allons commencer par les coutures verticales. Je vous conseille de rassembler les différentes pièces du dos, puis les différentes pièces du devant et enfin de coudre les côtés. Nous assemblerons les épaules un peu plus tard.

Pour cela, je vous conseille de bâtir les coutures, de les coudre puis de couper l’excédent de tissu. Ne surtout pas coudre la doublure maintenant.

Voici à quoi ressemble mon dos:

20180812_19134620180812_185859

J’ai décidé de surjeter tous les bords, mon tissu s’effiloche beaucoup.

3) façonnage des bords de la veste

Une fois que toutes les coutures verticales sont réalisées, que les devants sont reliés au dos, il est temps de façonner les bords de la veste.

Attention, à ce stade, nous n’avons pas piqué les coutures d’épaules. Il est en effet plus facile de travailler sur un tissu en 2D. Si nous avions piqué les coutures d’épaule, nous aurions une veste en 3D.

Pour aider au façonnage, je vous conseille de réaliser des gabarits en carton pour aider au repassage de l’encolure et pour moi du milieu devant puisque j’ai décidé d’avoir une courbe sur le bas du milieu devant.

Voici à quoi mes gabarits ressemblent:

20180813_112414

Je les place sur l’encolure et sur le milieu devant et je pli les marges de couture sur l’arrière de la veste avec mon fer à repasser, ou mieux, si vous en possédez une, votre centrale vapeur. Un tissu en laine est assez mou, avec un peu de vapeur et de pression, il se déformera facilement.

20180813_113141

Une fois les bords externes repliés, piquez les épaules.

Il faudra ensuite fixer les replis au corps de la veste par un point glissé ou par un point de chausson.

Pour conclure

La veste commence maintenant à ressembler à quelque chose. Je vais arrêter ici pour cette semaine.

La semaine prochaine nous:

  • coudrons la doublure à la veste
  • nous monterons les manches

 

Je vous souhaite une très bonne semaine !

A bientôt !

Nathalie

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. vickyboutin dit :

    Je suis avec intérêt tes articles! Bravo!

    Aimé par 1 personne

    1. nathaliehcoud dit :

      Merci Vicky. Je crois que je ne me rendais pas vraiment compte dans quoi je m’embarquais quand j’ai commencé cette veste. Maintenant, il me faut aller jusqu’au bout 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. C’est passionnant, mais ça me paraît bien compliqué, je vois que tu as étudié pleinement le sujet, bravo ! A bientôt pour la suite

    Aimé par 1 personne

    1. nathaliehcoud dit :

      C’est en effet un peu compliqué. C’est surtout très long, bien plus long que ce que je pensais. Heureusement que j’ai commencé ces articles. je suis maintenant obligée d’aller jusqu’au bout 🙂 . Je pense que quand cette veste sera entièrement terminée, j’y aurai consacré entre 60 et 80 heures ! Le plus dur est dernière moi maintenant. La suite mardi prochain ! 😀

      J'aime

  3. Murielle dit :

    Je n’ai pas commenté tes articles précédents ,pour cause de vacances, mais là je me devais de te remercier pour ce partage. Je me doutais que ce genre de veste exigeait beaucoup de finition à la main mais je n’avais pas réalisé à quel point la technique de montage était différente de celle d’une veste normale. A vrai dire, je n’ai jamais vu une veste Chanel en vrai et je ne savais même pas que la doublure était quiltée. Tu es sacrément téméraire pour t’embarquer dans une telle aventure et je ne peux que te féliciter de ton audace! Est-ce que tu te fais aider d’une couturière expérimentée ou bien tu te débrouilles entièrement seule? J’avais déjà lu un article écrit par une blogueuse australienne qui s’était lancée dans cette aventure. Si ça t’intéresse, va sur le blog « lower your presser foot » et recherche « French jacket sewing class ».ient
    A bientôt !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s