La veste d’inspiration Chanel: premiers pas

Après avoir réuni le matériel nécessaire à la réalisation de cette veste en tweed (cf La veste d’inspiration Chanel: préparatifs) nous allons pouvoir commencer les choses sérieuses:

1) La toile

D’habitude, je rechigne à consacrer beaucoup de temps à cette étape. Après tout, si ce n’est pas parfait, rien ne m’empêchera de recommencer ! Pour ce modèle, nous allons passer de nombreuses heures pour le montage, notamment parce qu’il y a plusieurs étapes de couture à la main. Il serait dommage de constater, après tous ces efforts, que la coupe ne nous va pas.

Prenez un tissu de couleur claire, notez un maximum de repères (ligne de taille, de poitrine, etc…) et surtout n’hésitez pas à couper dedans, à épingler et à retoucher des éléments jusqu’à ce que le résultat vous convienne. Concernant les poches, elles pourront être montées en dernier. Ne vous en embarrassez pas pour le montage de votre toile.

 

 

Sur cette toile, par exemple, j’ai redessiné l’encolure, j’ai diminué la longueur de l’épaule de 1 cm, j’ai réduit la carrure devant ainsi qu’un peu d’excédent de tissu au-dessus. J’ai redessiné le bas du milieu dos, j’ai donné un peu plus d’ampleur à la tête de ma manche et j’ai diminué le pincement des pinces tailles devant pour que les milieux devant soient bien verticaux.

2) La découpe des différentes pièces

Une fois n’est pas coutume, nous allons travailler sans marges de couture. Nous n’allons pas couper tout de suite le tissu. Placez les différentes pièces du patron sur des rectangles de tissu. Le tweed à tendance à s’effilocher, nous pourrons mieux le travailler ainsi. Nous couperons l’excédent de matière après avoir réalisé la couture des côtés. Avec un fil contrastant, nous allons marquer la ligne de couture ainsi que le repli du bas de la veste (j’ai choisi 4 cm comme valeur de repli).

20180803_073522[1]

Pensez à bien noter sur le patron les éléments nécessaires pour que les raccords soient parfaits. Ici, il y a surtout des raccords verticaux. Sur le plan horizontal, les lignes sont plus floues.

20180803_090920[1]

Notez bien les raccords sur les différentes pièces du patron pour aider au positionnement des différentes pièces du patron sur le tissu.

3) l’entoilage

Cette semaine, nous ne nous intéresserons qu’au corps de la veste. Nous laisserons les manches de côté pour le moment.

Si votre tissu est un peu épais ou a suffisamment de tenue, il suffit d’entoiler les milieux devant ainsi que le haut du milieu dos avec de l’organza de soie. Pour ma part, mon tissu est fin, très mou. Mon organza de soie est également assez fine. J’ai décidé d’entoiler l’intégralité des pièces du corps (toutes les pièces à l’exception des manches).

Pour cela, j’ai coupé toutes les pièces du corps dans mon organza de soie. On travaille bien sans marge de couture.

20180804_092220[1]

On fixe l’organza sur le tissu par un point de glaçage lâche.

On va ensuite coudre un ruban d’organza de soie sur les bords internes des milieux devant (on ne dépasse pas la ligne de couture), les bas du devant et du dos, le tour d’encolure et facultatif (j’ai choisi de le faire), les tours d’emmanchures ainsi que la partie dos des coutures d’épaule. Le ruban est fixé sur le bord de la pièce par un petit point vertical, puis on fera un point de chausson pour maintenir l’ensemble bien en place.

20180806_174817

Je vais arrêter ici les explications pour cette semaine.

La semaine prochaine:

  • nous quilterons la doublure en satin de soie sur les différentes pièces de la veste
  • nous coudrons les différentes pièces du corps de la veste ensemble (le tissu principal uniquement, pas la doublure)
  • nous façonnerons les différents bords de la veste
  • nous nous occuperons des manches

Pour conclure

J’espère que vous avez compris mes explications et qu’elles ne sont pas trop obscures. J’espère que cet article très technique vous aura intéressé.

Bonne semaine !

Bises

Nathalie

 

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Jalyla dit :

    Merci pour toutes ces explications. J’aurais bien aimé que tu montres comment tu as modifié ta toile. C’est important pour la suite. Néanmoins je vais suivre les étapes avec beaucoup d’intérêt. Bonne journée

    J'aime

    1. nathaliehcoud dit :

      Merci Jalyla. La modification d’une toile nécessiterait un article entier. Pour ma part, je réalise ma toile puis je me regarde longuement dans un miroir ou sur une photo. Je regarde là où il y a un excédent ou un manque de tissu. Si c’est possible, j’épingle, je coupe, ou je découds et je réduis mes marges de couture. Pour la tête de manche, c’est un peu plus compliqué si les modifications de l’emmanchure sont importantes. Sur cette toile, j’ai failli devoir tout redessiner. Je te remercie pour ton commentaire. J’écrirai peut être un jour un article détaillé sur comment modifier une toile.

      J'aime

  2. Fanfreluche dit :

    Bonjour Nathalie. Je suis très intéressée par tes articles sur la réalisation de la veste Chanel, car c’est une idée qui me trotte dans la tête depuis belle lurette. Je vais suivre ton travail et tâcher d’en apprendre un maximum. Merci beaucoup pour ce partage et bon courage pour ton projet.

    Aimé par 1 personne

    1. nathaliehcoud dit :

      Merci beaucoup Fanfreluche. J’espère que mes articles t’aideront dans ton futur projet. Merci pour ton commentaire. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s